Le Chili est devenu un des fers de lance de l’énergie solaire. Ses champs photovoltaïques en produisent tellement qu’elle est distribuée gratuitement. Symbole de ce boom : en 2018, le métro de Santiago, la capitale deviendra le premier au monde à tirer plus de la moitié (60%) de son énergie du soleil et du vent.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer